Fonds de commercialisation en phase préliminaire : combler une lacune importante dans le financement de l’innovation

Jeff White, PDG
Ray Fitzpatrick, Directeur d’investissements
Laura Richard, Directrice de recherche

La FINB est très heureuse de lancer dans la province le Fonds de commercialisation en phase préliminaire (FCPP). Ce nouveau fonds vise à remédier, pour les chercheurs universitaires du Nouveau-Brunswick, à une lacune liée au processus menant vers la commercialisation. Offrant à la fois des options de financement de la recherche et du capital de risque, la FINB est particulièrement bien placée pour offrir ce type de soutien. Le Fonds de commercialisation en phase préliminaire permet d’offrir jusqu’à 50 000 $ en fonds d’accès au marché à des chercheurs de niveau postsecondaire ayant des visées entrepreneuriales. Ce programme de financement, qui s’inscrit au cœur de l’objectif stratégique de la FINB d’apporter un soutien financier tout au long du cycle de vie du processus d’innovation, permettra de mettre sur le marché des technologies innovantes. La FINB a pour mission de favoriser la commercialisation, sur le marché mondial, des innovations venant du Nouveau-Brunswick, et ce depuis les premiers stades de la recherche jusqu’au démarrage d’entreprises et à leur expansion.  

Favoriser l’innovation chez les chercheurs du Nouveau-Brunswick

Il arrive souvent que des chercheurs universitaires ayant des idées commerciales innovantes ne puissent pas valider leur technologie par manque de financement. Les chercheurs souhaitant commercialiser leur technologie ont non seulement besoin de financement, mais également d’un soutien commercial et d’une aide pour la mise sur le marché. Certains ont besoin de conseils au cours des  étapes de base avant d’atteindre une dynamique de marché, par exemple pour les études de marché, le développement de produits, les ventes préliminaires, le marketing, etc. Le Fonds de commercialisation en phase préliminaire vise à répondre à ces besoins ainsi qu’à remédier aux limites actuelles en matière de financement afin que la recherche puisse aboutir à la création d’entreprises à fort potentiel de croissance pour le Nouveau-Brunswick.

Prolonger le processus d’innovation avec la FINB

En matière de capital de risque, le Fonds de commercialisation en phase préliminaire est un moyen stratégique de favoriser la création d’entreprises en collaboration avec nos principaux partenaires du monde universitaire. Parmi les entreprises de notre portefeuille, beaucoup ont des liens étroits avec le milieu universitaire : conseils prodigués par des professeurs en matière de recherche, étudiants à la tête d’entreprises et mentorat. Le Fonds de commercialisation en phase préliminaire permet donc de fournir aux chercheurs, avant la création d’une entreprise, du financement ainsi qu’un soutien en matière de projets commerciaux, de connaissance du marché ou de projections financières grâce au mentorat et aux relations avec le monde des entreprises. En aidant les chercheurs pendant les premières étapes de l’élaboration de leur projet, nous pensons que cela facilite leur cheminement vers les autres phases des programmes de financement de la FINB.

Un financement global

Le Fonds de commercialisation en phase préliminaire constitue un élément de la stratégie de financement globale de la FINB, depuis la naissance d’une idée jusqu’à la réalité commerciale. La FINB vise à aider les chercheurs à mener à bonne fin leurs idées commerciales à travers les nombreuses étapes difficiles de la croissance. Étant donné que nous avons pris le temps d’analyser les options de financement de l’innovation au Nouveau-Brunswick, de comprendre les lacunes en la matière ainsi que d’établir des partenariats stratégiques, nous pouvons maintenant offrir des programmes pour toutes les étapes du processus d’innovation. Les candidats retenus pour le Fonds de commercialisation en phase préliminaire peuvent donc espérer bénéficier du soutien de notre équipe tout au long du processus d’innovation. Grâce à ce fonds, nous sommes en train de développer, avec des chercheurs, des institutions et d’autres acteurs clés, une culture fondée sur la collaboration, ce qui favorisera la création de nouvelles entreprises prospères et contribuera à la croissance économique de la province.

Le Fonds de commercialisation en phase préliminaire est le fruit d’un partenariat porteur avec l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) et Innovacorp (Nouvelle-Écosse). La collaboration de la FINB avec des entités gouvernementales témoigne de son souhait d’habiliter les chercheurs du Nouveau-Brunswick. La FINB est impatiente de lancer ce programme dans l’espoir de trouver et de développer davantage de technologies offrant un potentiel de croissance rendu possible par l’octroi de capital de risque, ainsi que pour contribuer à la réalisation du mandat de la FINB, qui est d’aider les innovateurs du Nouveau-Brunswick à propulser leurs idées.

Related Posts

Problem Solver Q&A with James Steward, CEO and Co-founder, Troj.AI Inc.
22 février, 2021

Problem Solver: Q&A