Spinzo - NBIF - FINB
English
Close

Emmanuel
Elmajian

Spinzo

PDG

Spinzo
Spinzo

Investissement
150 000 $

Industrie
TIC

Fondé
2012

Les sites Web d’achats groupés permettent aux consommateurs de profiter d’aubaines offertes par des marchands locaux. L’aubaine est ensuite activée seulement après que la quantité minimale de coupons d’aubaines ait été vendue. Les entreprises d’achats groupés actuelles exigent des marchands qu’ils offrent des rabais d’au moins 50 % et conservent des commissions équivalant à 50 % des recettes. Il n’y a aucune flexibilité pour optimiser les prix en fonction de la demande et le modèle utilisé n’attire pas les commerçants les plus recherchés, et par conséquent, réduit l’attrait pour les consommateurs. 

Spinzo optimise le concept des achats groupés grâce à une approche fondamentalement différente à la fois alléchante pour les consommateurs et viable pour les commerçants. Les commerçants spécifient une fourchette de prix graduée pour un produit ou un service ciblé. Les utilisateurs indiquent le prix plafond qu’ils sont prêts à débourser pour une aubaine et le prix chute au cours de la journée au fur et à mesure que les offres cumulatives rejoignent les seuils prédéfinis.

Interview

FINB: Comment Spinzo se compare-t-elle aux entreprises d’achats groupés avec lesquelles les gens sont déjà familiers?

Elmajian: Les entreprises avec lesquelles la majorité des gens sont déjà familiers n’étaient pas axées sur les affaires à leur origine. Elles disaient « Nous vous donnerons 70 % d’une pointe de tarte si nous obtenons 10 personnes. » Dans de nombreux cas, les entreprises finissent par perdre de l’argent. Nous allons voir les entreprises et leur demandons, « qu’est-ce qui est bon pour vous? ». Si nous devions vendre 20 de vos articles, puis 50, 100, et 200, quelle sorte de rabais pourriez-vous consentir à chaque étape de vente? Ils établissent leurs propres fourchettes de prix, et pour le consommateur, cela devient un espace de vente dynamique où le prix dépend vraiment du nombre de gens qui veulent acheter le produit. C’est un système dynamique d’établissement des prix où ceux-ci ne tombent jamais sous le montant voulu par le marchand. Spinzo ne reçoit qu’une portion de la vente. Il n’y pas d’autres frais pour le commerçant.

FINB: Et quels ont été les débuts de cette entreprise?

Elmajian: Je travaillais alors pour McKinsey & Company à New York, après avoir obtenu mon diplôme en génie à Waterloo, en tant que consultant en technologie auprès de Samsung, Condé Nast, et Rogers. Mon coeur a toujours balancé entre le monde des affaires et celui de la technologie. J’ai quitté McKinsey pour m'établir à mon compte. Je suis retourné au Nouveau- Brunswick où je me sens chez nous et où les gens écoutent ce que vous avez à dire. Spinzo n’était qu’une idée parmi tant d’autres pour moi. J’ai donc créé une application prototype pour moi-même, et je l’ai montrée aux gens. Je l’ai montrée à mes parents, qui sont propriétaires d’une petite entreprise à Moncton, pour qu’ils en étudient l’aspect commercial, et puis aussi à mes amis, qui sont capables d’apprécier l’aspect consommateur. Je leur ai demandé, « si ce service était disponible, l’utiliseriez-vous? ». On m’a répondu oui dans les deux cas.