NBIF Adult Literacy Funding Program

La FINB et le RRSPNB mettent en place un programme de financement pour l’alphabétisation des adultes

Angela Pyne

Angela Pyne

Directrice du marketing et des communications

Communiqué de presse officiel.

FREDERICTON – S’appuyant sur le succès du projet pilote du Fonds de recherche en innovation sociale, la FINB et le RRSPNB souhaitent annoncer la mise en place d’un nouveau programme de financement pour réduire les obstacles à l’alphabétisation des adultes au N.-B. Ce programme unique, qui est destiné aux chercheurs du domaine, vise à leur apporter un financement pour la coordination de leurs travaux et la mise en œuvre des résultats de ces derniers. Le Programme de financement de l’alphabétisation des adultes, qui est financé par le ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, permettra d’octroyer 181 875 $ au RRSPNB, dont 81 875 $ pour embaucher des personnes qui seront chargées de coordonner les projets et d’appliquer les résultats de ces derniers, ainsi qu’une subvention de recherche non remboursable de 100 000 $ de la part de FINB.

Il est essentiel de pouvoir lire, écrire et compter pour pouvoir pleinement participer à la vie en société et faire partie de la population active. Les efforts déployés dans la province depuis des dizaines d’années pour améliorer l’alphabétisation des adultes ne doivent pas être ignorés, mais un peu plus de 50 % des adultes du Nouveau-Brunswick n’ont pas le niveau nécessaire. La province se situe ainsi sous la moyenne nationale, ce qui a des conséquences très importantes pour le développement personnel, professionnel et régional. La FINB et le RRSPNB ont donc proposé un projet de recherche de 12 mois afin d’étudier l’élaboration d’un cadre multidimensionnel visant à mieux comprendre les obstacles actuels et récurrents à l’alphabétisation des adultes au Nouveau-Brunswick.

« Le succès futur du Nouveau-Brunswick dépend en grande partie de l’existence d’une main-d’œuvre compétente, et la lecture et l’écriture sont les aptitudes les plus importantes que l’on puisse acquérir, a déclaré le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder. Nous sommes donc heureux de financer ce projet de recherche, qui nous permettra de mieux comprendre comment nous pouvons aider davantage de personnes à atteindre leur plein potentiel, à la fois sur le plan personnel et professionnel. »

En raison du caractère urgent de la situation et du cadre unique de cet appel ciblé, le processus de demande au titre du nouveau programme commencera fin juin et se terminera fin juillet, ce qui permettra aux chercheurs de faire leur travail pendant l’année universitaire 2021-2022. Le rapport final sera rendu public en juin 2022.

Le programme vise à apporter une aide aux chercheurs, y compris les professeurs et les étudiants des cycles supérieurs, des universités et collèges du Nouveau-Brunswick pendant l’année universitaire 2021-2022. Les projets de recherche à court terme financés dans le cadre du programme permettront d’étudier un certain nombre d’aspects, notamment :

  • Caractéristiques propres à l’alphabétisation des adultes, y compris les conditions préalables;
  • Obstacles personnels, culturels, financiers, systémiques auxquels sont confrontés des adultes lorsqu’ils suivent des programmes d’alphabétisation;
  • Difficultés que rencontrent les agences, organismes et ministères lors de l’élaboration, de la prestation, du suivi et du maintien en place de programmes et de services d’alphabétisation des adultes;
  • Innovations technologiques, pédagogiques, culturelles, politiques ou systémiques en lien avec les programmes d’alphabétisation. 

Au Nouveau-Brunswick, la participation au marché du travail dépend de l’acquisition de compétences professionnelles et de la mise à niveau de compétences dans des domaines qui évoluent. L’acquisition de ces compétences dépend cependant de l’acquisition des connaissances de base en matière de lecture, d’écriture et de calcul. 

« La compréhension des obstacles à l’alphabétisation des adultes fait partie des nombreux moyens dont les chercheurs disposent pour améliorer la vie des Néo-Brunswickois et développer l’économie. Ce nouveau programme va ainsi permettre de financer des recherches en la matière afin de pouvoir comprendre comment nous pouvons améliorer l’alphabétisation des adultes. Nous sommes donc heureux de pouvoir administrer ce programme en partenariat avec le RRSPNB » à indiqué la Dre Laura Richard, directrice de la recherche à la FINB.

« Ce nouveau programme de financement illustre très bien comment nous pouvons collaborer pour créer des liens entre les priorités des Néo-Brunswickois et les travaux de recherche des établissements postsecondaires de la province. Nous serons donc heureux de pouvoir travailler avec des équipes de recherche exceptionnelles de toute la province sur cette question fondamentale. » Karina LeBlanc, directrice générale, RRSPNB 


Personne-ressource pour les médias :
Angela Pyne
Directrice du marketing et des communications, FINB
angela.pyne@nbif.ca
506-452-7208

Karina LeBlanc
NBSPRN
Karina.leblanc@unb.ca
506-471-7411

Related Posts