La FINB remet les premiers 100 000$ au tirte du Fonds de commercialisation en phase préliminaire (FCPP)

Paul Thornton

Agent commercial principal

 

Nous sommes heureux d’annoncer que le premier cycle de notre Fonds de commercialisation en phase préliminaire en partenariat avec l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et Innovacorp de la Nouvelle-Écosse est maintenant terminé. Nous avons accordé 100 000 $ au titre de ce fonds de 500 000 $ à des chercheurs du Nouveau-Brunswick pour qu’ils puissent commercialiser leur recherche. Les projets financés au titre du Fonds doivent répondre aux besoins immédiats de mise sur le marché. Les fonds accordés constituent une aide essentielle pour les innovateurs d’établissements d’enseignement postsecondaire de la province et visent à leur permettre de procéder à la première étape cruciale que représente la conversion d’une innovation en un produit ou un service viable. 

L’attribution de ces fonds traduit notre engagement à aider les universitaires pendant les étapes du cycle de vie de l’innovation, de la conception et du début du processus de recherche et de développement jusqu’à la validation du concept et au développement du produit. Beaucoup de chercheurs ne connaissent pas les concepts et les outils nécessaires à la création d’une entreprise. C’est précisément cet obstacle à la création de produits et de services novateurs que le Fonds de commercialisation en phase préliminaire vise à franchir. Le Fonds permet d’offrir une aide liée au travail essentiel à la création et à la réussite d’une entreprise (étude de marché, élaboration d’une stratégie de propriété intellectuelle, etc.) et de fournir aux chercheurs le mentorat et les conseils nécessaires à l’accélération du travail de mise sur le marché.

Au cours du premier des trois cycles du Fonds, nous avons mis à profit les connaissances et l’expérience d’Innovacorp (Nouvelle-Écosse) pour notre processus d’examen. Innovacorp gère un programme de fonds de commercialisation en phase préliminaire depuis 2005, et son aide a été essentielle à la mise en place de notre propre programme au Nouveau-Brunswick.

Voir la liste des bénéficiaires et de leur projet ci-dessous. Au cours des prochaines semaines, nous présenterons certains de ces projets et discuterons du processus de commercialisation.

  1. Dr Erik Scheme, UNB Projet : Évaluation de la mobilité communautaire à l’aide de technologies d’assistance augmentées – Le Dr Scheme vise à commercialiser une gamme d’appareils intelligents (cannes, déambulateurs, etc.) pour évaluer l’utilisation, la démarche et la mobilité globale des patients et communiquer les résultats aux utilisateurs et à leurs fournisseurs de soins de santé. Ces données peuvent alors servir à prendre de meilleures décisions cliniques et à améliorer la situation des patients ou des adultes vieillissants ayant des problèmes de mobilité.

  2. Dr Sid Ahmed Selouani, Université de Moncton Projet : IADS – Outil d’évaluation de l’intelligibilité pour la parole dysarthrique – Le Dr Selouani met actuellement au point un outil automatisé de diagnostic et d’évaluation des patients souffrant de troubles de l’élocution. Ces troubles peuvent souvent survenir après un accident ou un accident vasculaire cérébral. L’appareil que met au point le Dr Selouani permet d’effectuer plus facilement et avec une plus grande précision l’évaluation de problèmes d’élocution et peut faciliter la rééducation. Il fait actuellement l’objet d’essais au Centre de réadaptation Stan Cassidy.

  3. Dr Luc Boudreau, Université de Moncton Projet : Commercialisation de produits anti-inflammatoires contenant des composés bioactifs dérivés des abeilles – Le Dr Boudreau dirige une équipe en vue de commercialiser des composés anti-inflammatoires à partir de la propolis des abeilles. Cette équipe cherche à créer des produits (comme des pastilles pour la gorge, des crèmes pour la peau) permettant de profiter le plus possible des bienfaits pour la santé des composés naturels de la propolis qu’ils obtiennent grâce un procédé d’extraction exclusif. 

Related Posts

22 février, 2021

Problem Solver: Q&A