Notre processus - NBIF - FINB
English

Notre processus

À la FINB, notre équipe comprend à quel point cela exige du temps pour trouver du financement et faire une demande – et cela s’explique parce beaucoup parmi nous sommes chercheurs et entrepreneurs également. Ainsi, nous avons travaillé fort pour concevoir un système qui est à la fois aussi transparent, simple et efficace que possible. Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage :

1. Remplir une demande

D’abord, il faut consulter les lignes directrices pour l’administration des fonds afin de déterminer votre admissibilité pour une demande de financement. Si vous êtes admissible, cliquez sur chacune de nos pages d’assistance pour connaître la description des fonds disponibles et les critères d’admissibilité. Dès que vous êtes prêt à rédiger une demande d’application, il suffit de se rendre au Portail de demande pour soumettre votre demande en ligne. Il est à noter que la plupart des universités, des collèges et des institutions exige que leurs bureaux d’administration de la recherche soient avisés de l’intention d’un demandeur qui souhaite faire une demande de financement auprès de la FINB.

Avez-vous besoin d’aide pour déterminer si votre projet est admissible à du financement; si vous souhaitez échanger quelques idées sur le budget; ou si vous désirez des commentaires préliminaires sur l’ébauche de votre demande? C’est toujours avec plaisir que nous vous assisterons aux premières étapes de la planification de votre projet, avant que vous ne soumettiez votre demande formelle par le biais du Portail de demande. N’hésitez pas à communiquer avec nous à info@nbif.ca pour obtenir de l’aide ou des conseils.

Enfin, il vous appartient de faire votre demande en français ou en anglais. Votre demande sera étudiée avec le même soin et la même attention, quelle que soit la langue de votre choix.

2. Processus d’évaluation

Puisque les demandes soumises sont plus nombreuses que le contenu de l’enveloppe budgétaire, toutes nos subventions sont octroyées sur une base de concurrence. Chacune des demandes est évaluée par un panel d’experts, qui s’appuient sur un ensemble de critères d’évaluation clairs et sur un système de notation numérique. Les critères d’évaluation se retrouvent sous chacun des fonds indiqués sur notre site Web.

Pour ce qui est de notre panel d’experts, nos évaluateurs sont des gens dotés d’une grande expertise technique et d’une expérience personnelle approfondie dans le domaine de la recherche appliquée. Autant que possible, nous excluons les évaluateurs qui travaillent au sein de l’un ou l’autre des organismes qui soumettent les demandes dans le but d’éviter les potentiels conflits d’intérêt. La majorité de nos évaluateurs réside au Nouveau-Brunswick, mais il arrive parfois que nous faisions appel à des experts de l’extérieur afin d’enrichir nos échanges et de présenter une différente perspective.

Afin de pouvoir disposer de tout le temps nécessaire pour lire l’ensemble des propositions et évaluer l’information présentée, le processus d’évaluation s’échelonne habituellement sur environ 2 mois. Les décisions relatives au financement de projet sont par la suite communiquées aux divers bureaux administratifs de recherche institutionnelle, sous la forme d’une notification formelle ou d’une lettre de décision.

3. Description de l’impact économique

La majorité de nos programmes sont orientés vers les recherches qui ont le potentiel d’entraîner des retombées économiques pour la province du Nouveau-Brunswick. Ces retombées peuvent être directes (p.ex., la vente de produits ou de services) ou indirectes (p. ex., évitement ou réduction des coûts, atténuation des risques, amélioration des services). Notre interprétation de retombées économiques est très vaste, mais nous nous attendons à ce que les demandeurs en fassent la démonstration dans leurs propositions. De plus, nous demandons aux candidats de quantifier autant que possible l’ampleur de ces retombées. Si vous n’êtes pas familier avec le calcul des retombées dans le cadre de votre travail, voici quelques exemples de projets de recherche qui ont un impact économique bien défini :

• Travaux de recherche sur les raisons qui entraînent les personnes âgées à chuter dans les foyers de soins et dont les résultats suggèrent des moyens d’en réduire la fréquence. Ces travaux ont mené à une réduction des traitements en milieux hospitaliers pour ce genre d’incident et à une diminution des coûts associés pour le gouvernement qui fournit de meilleurs soins de santé.
• Isolement et analyse de molécules bioactives d’une espèce végétale, ce qui pourrait déboucher sur des découvertes brevetées pouvant être utilisées par une entreprise pharmaceutique pour le développement d’un nouveau médicament.
• Évaluation des effets des changements climatiques sur une culture d’importance commerciale dans la région, et la diffusion des résultats aux entreprises/associations industrielles pour aider les cultures à mieux s’adapter et à devenir plus résistantes. 
• Développement d’un outil logiciel pour améliorer la performance d’une application existante, et à l’obtention des licences d’utilisation et à la vente de cet outil aux usagers de cette application.

Si vous avez de la difficulté à faire une description des retombées économiques, n’hésitez pas à communiquer avec nous et à demander notre aide. De plus, le bureau d’administration de votre organisme pourrait possiblement vous aider à encadre votre proposition.

4. Échéancier pour les fonds

Les dates d’ouverture et de fermeture prévues pour les demandes de fonds durant l’exercice 2019-2020 sont notées ci-dessous. À noter que ces dates sont provisoires et sujettes à changement; des avis sont transmis aux bureaux d’administration de la recherche lors du lancement chaque nouvelle ronde de financement.

 

5. Administration des fonds

Nous avons développé un ensemble de lignes directrices pour apporter davantage de transparence sur la manière d’utiliser les fonds de recherche octroyés par la FINB. Cliquez ici pour télécharger les Lignes directrices pour l’administration des fonds de recherche de la FINB.