R3 - Innovations dans le vieillissement - NBIF - FINB
English
  • R3 - Innovations dans le vieillissement
  • R3 - Innovations dans le vieillissement
  • R3 - Innovations dans le vieillissement

FINB, FRSNB, et RRPSNB presente R3 - innovations dans le vieillissement.

R3 - Innovations dans le vieillissement

Au cours de la dernière décennie, c’est avec fierté que la FINB a su organiser l’événement très attendu du Gala biannuel R3 qui souligne l’excellence de la recherche au Nouveau-Brunswick. La mission très singulière de R3 est de promouvoir la sensibilisation du public à l’égard du travail exceptionnel qui s’effectue au sein des organismes de recherche du Nouveau-Brunswick et par les chercheurs de la communauté locale.

Afin de souligner le dixième anniversaire de R3, c’est avec plaisir que nous annonçons que l’édition de 2018 atteindra un nouveau sommet.

Visitez www.R3event.ca pour en savoir plus et obtenir votre billet aujourd'hui!

 

 

 

S Dupuis-Blanchard
S Dupuis-Blanchard UdeM

Maisons de soins infirmiers sans murs : Un modèle pour vieillir chez soi
Avec une majorité d’aînés souhaitant vieillir à domicile, il nous faut un modèle de service efficace afin de leur assurer les soins dont ils ont besoin. Dre Dupuis-Blanchard explore la notion de personnel infirmier de résidence qui prodigue des soins aux aînés dans le confort de leur foyer.

Clive Baldwin
Clive Baldwin STU

Améliorer le bien-être des personnes âgées au moyen d’innovations dans les soins narratifs
Les soins narratifs sont une approche en santé et en guérison utilisant l’expérience de vie des gens (c.-à-d., leurs histoires ou récits de vie) pour relever les nombreux défis auxquels sont confrontés les adultes plus âgés pouvant entraîner la solitude, le sentiment de ne compter pour personne, l’anxiété, la dépression et le désespoir.  La recherche en matière de «gérontologie narrative» a démontré que les approches de soins impliquant une certaine forme de travail sur son histoire de vie (par ex., passer sa vie en revue, écrire sur sa vie, se souvenir) produit un impact positif important sur la santé de cette population.

Erik Scheme
Erik Scheme UNB

PITCH – un programme de dépistage complet qui permettra un suivi et une intervention de santé réguliers et proactifs
PITCH signifie Soin intégré proactif centré sur le patient grâce aux technologies de l’information et est un programme de dépistage complet qui permettra un suivi et une intervention en santé assidus et proactifs. L’équipe multidisciplinaire de cliniciens, de chercheurs et de scientifiques du PITC H vise à développer et à valider une nouvelle plateforme numérique mobile en santé et à démontrer qu’une approche proactive et centrée sur le patient peut se traduire par de meilleurs résultats pour la santé et une réduction des coûts en santé.

Carole Goodine
Carole Goodine York Care Centre

App en polypharmacie afin d’améliorer la santé des personnes âgées
Le travail de la Dre Carole Goodine consiste à développer une application visant à résoudre le problème de l’utilisation simultanée de plusieurs médicaments, qui est devenue un problème majeur dans le vieillissement de la population. L’application se traduira par un examen de la sûreté des médicaments plus efficace et plus précise, ce qui permettra d’économiser des centaines d’heures de clinicien et de diminuer l’utilisation de médicaments à haut risque et les effets indésirables.

Trevor Hanson
Trevor Hanson UNB

Planification des transports adaptés aux aînés pour faciliter la mobilité sécuritaire et efficace des aînés en milieu rural
La recherche du Dr Trevor Hanson porte sur les problèmes de longue date auxquels sont confrontés les adultes âgés en milieu rural ne pouvant ou ne voulant pas conduire, en explorant les défis techniques et politiques limitant les solutions à l’égard de la mobilité.  Au beau milieu de tous ces débats sur la limitation de la conduite en raison des effets du vieillissement sur la santé, il nous faut également tenir des discussions sérieuses sur la façon d’aider les personnes âgées à demeurer mobiles de sorte à répondre à leurs besoins.

Discours Programme

Ashton Applewhite
Ashton Applewhite Experte de l’âgisme

Ashton Applewhite – Experte de l’âgisme et auteure de This Chair Rocks
Les gens n’ont jamais vécu aussi longtemps—et selon Ashton Applewhite, ils n’ont jamais été aussi heureux! Comment cela peut-il correspondre négativement à nos notions sur le vieillissement? L’auteure de renom de l’ouvrage This Chair Rocks, Ashton Applewhite s’est donnée comme mission de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les personnes âgées, de lutter contre l’âgisme, et d’améliorer le bien-être des personnes de tous âges. En entretien, elle déboulonne les mythes les plus courants relatifs à l’âgisme—voulant que vieillir est « pour les oiseaux » —et chamboule nos idées préconçues de ce que signifie réellement le « vieillissement ». Bien que notre espérance de vie se soit prolongée, notre qualité de vie a connu le même sort—et l’hilarant discours d’Ashton fait état des plus récentes recherches qui démontrent à quel point le vieillissement peut être amusant, épanouissant et merveilleux, et ce que cela signifie également pour les milieux de travail intergénérationnels. 

BILLETS EN VENTE DÈS MAINTENANT

50 billets en inscription hâtive offerts à prix spécial. Il nous fait également plaisir d'offrir des billets pour les aînés et les étudiants à prix réduit. Procurez-vous le vôtre aujourd'hui!
 

Les lauréats et leurs vidéos

Alain Doucet [2016]

CCNB

Alain Doucet [2016] - CCNB

Liuchen Chang [2016]

UNB

Liuchen Chang [2016] - UNB

Amber Garber [2016]

HMSC

Amber Garber [2016] - HMSC

Rodney Ouellette [2014]

IARC

Rodney Ouellette [2014] - IARC

Le Dr Rodney Ouellette est le PDG et fondateur de l’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC). Après avoir fait ses études en sciences à l’Université de Moncton, le Dr Ouellette a obtenu son MD/PhD à l’Université Laval. À ce moment, il décida de consacrer son talent, ses connaissances et ses aptitudes au service de la recherche médicale. Lorsqu’on a proposé à sa conjointe, également médecin, un poste à l’Hôpital Georges Dumont de Moncton, le Dr Ouellette créa son propre poste en fondant l’IARC.

Ayant débuté seul, le Dr Ouellette supervise maintenant un organisme composé de plus de 30 personnes, membres du personnel et  chercheurs. Grâce à sa direction et à sa collaboration, l’IARC a su développer et commercialiser un nouveau test de dépistage du cancer. En prélevant une petite quantité de salive, de sang ou d’urine, le test peut révéler la présence de cellules cancéreuses chez un patient en 30 minutes, sans que celui-ci quitte le cabinet de son médecin. Depuis, l’équipe a découvert que la même technologie pouvait s’appliquer pour le dépistage de plusieurs autres maladies. L’équipe travaille actuellement au développement d’un nouveau dispositif qui, au moyen d’un simple échantillon, pourra dépister et signaler bon nombre d’autres troubles médicaux également.

Felipe Chibante [2014]

UNB

Felipe Chibante [2014] - UNB

Natif de Fredericton et y ayant grandi, le Dr Felipe Chibante a quitté le Nouveau-Brunswick pour entreprendre ses études à l’Université McGill, à Montréal. Pendant ses études, le Dr Chibante s’est progressivement intéressé aux recherches du Dr Richard Smalley de l’Université Rice à Houston, au Texas, qui l’a pris sous son aile en tant qu’étudiant au doctorat. Pendant son travail au sein de l’équipe de recherche du Dr Smalley,  celui-ci a gagné le prix Nobel de chimie pour son travail sur la production du premier fullerène, connu alors plus communément sous le nom de « bucky ball » ou de Carbone 60. Depuis, le travail du Dr Chibante ne porte que sur les fullerènes.

Un fullerène est une molécule de carbone qui a révolutionné le monde industriel, notamment l’industrie pharmaceutique et la production d’énergie. Par exemple, on utilise les fullerènes pour absorber et transmettre de l’énergie solaire à l’intérieur des cellules solaires. Au coût de 15 000 $ le kilo, il s’agit d’une composante très dispendieuse. En 2013, le Dr Chibante a découvert une méthode pour produire des fullerènes à moins de 5 000 $ le kilo. Simultanément, il travaille à la production de nouveaux polymères et tissus qui intègrent les fullerènes pour produire de l’énergie, comme pour des tuiles de toit, des pièces de carrosserie d’automobile, des rideaux, des vêtements et plus encore. Le Dr Chibante est l’inventeur de la technologie de base de la société Smart Skin, une entreprise du portfolio de la FINB, et le fondateur de deux entreprises lui appartenant.

Kevin Englehart [2014]

UNB

Kevin Englehart [2014] - UNB

Le Dr Kevin Englehart est le directeur de l’Institut de génie biomédical de l’Université du Nouveau-Brunswick, où il a également poursuivi ses études de premier cycle, de deuxième cycle et doctorales en génie. Originaire de Fredericton, le travail du Dr Englehart a mené au développement de matériel et de logiciels qui permettent aux personnes ayant des membres artificiels de les utiliser plus efficacement et avec plus de dextérité.

Pour de nombreuses personnes aujourd’hui, les mains prothétiques ne peuvent qu’effectuer des opérations d’ouverture, de fermeture et de rotation. Pour les utiliser, ces personnes doivent apprendre à isoler et faire bouger des muscles spécifiques de leur bras afin de déclencher un mouvement de la main. Les recherches du Dr Englehart ont mené au développement d’une prothèse qui apprend de son utilisateur. En étudiant les centaines de milliers d’impulsions électriques produites par le cerveau qui sont nécessaires même aux plus simples mouvements, son équipe et lui-même ont mis au point du matériel et des logiciels capables d’identifier lesquelles de ces impulsions sont en cause dans un mouvement spécifique. Au lieu d’isoler des muscles, les patients n’ont qu’à penser à ce qu’ils veulent faire pour que le membre s’active.

Jacques Gagnon [2012]

IRZC

Jacques Gagnon [2012] - IRZC

Transformer les résidus de poisson en richesses. Voilà à quoi œuvre le Dr Jacques Gagnon, chercheur et entrepreneur, et directeur scientifique de l’Institut de recherche sur les zones côtières de Shippagan.

Au Nouveau-Brunswick, les usines de transformation rejettent jusqu’à 25 000 tonnes de harengs chaque année. Pourquoi ? Parce qu’elles ne font que retirer les œufs et les envoient au Japon. Tout le reste, incluant tous les spécimens mâles, est rejeté. La détermination du Dr Gagnon pour trouver une utilisation à cette ressource a porté fruit.

D’abord, un composé pour le traitement du diabète. Actuellement en préparation pour des essais cliniques chez l’humain, les études démontrent que le composé a le potentiel de prévenir l’apparition de la maladie chez les personnes prédiabétiques de type 2.

Le Dr Gagnon détient un baccalauréat en biologie de l’Université du Québec, une maîtrise et un doctorat en médecine expérimentale de l’Université Laval.

John Spray [2012]

UNB

John Spray [2012] - UNB

Directeur du Centre de sciences spatiales et planétaires de l’Université du Nouveau-Brunswick, le Dr Spray est un expert reconnu sur l’étude des conséquences de la collision de deux objets à très haute vélocité dans l’espace. À l’instar d’un astéroïde qui frappe la Terre. Dans un tel cas, les matières de choc peuvent se liquéfier, se fusionner et changer de composition. Ce phénomène a incité le Dr Spray à diriger son attention vers le développement de nouvelles substances artificielles.

Dans son laboratoire, le Dr Spray est actuellement en train de bombarder des pièces de réacteur Bombardier afin de simuler l’incidence des impacts avec les oiseaux sur un nouvel aéronef actuellement en développement par la société. Son travail avec la société Bombardier aboutira au développement de nouveaux composites assez flexibles pour absorber l’impact, et assez solides pour empêcher la pénétration. Équipé de deux immenses lance-projectiles, il mène également des recherches auprès de Lockheed Martin qui pourraient conduire au développement d’une enveloppe protectrice plus légère et robuste pour les infrastructures spatiales et le personnel.

Le Dr Spray est également chercheur associé pour deux missions rover vers Mars : le lancement de Mars Science Laboratory par la NASA en décembre 2011 à Cape Canaveral, et la mission ExoMars de l’Agence spatiale européenne. Dans le cas de la mission de la NASA, dès que le rover aura foulé le sol martien, le Dr Spray se rendra en Californie dans le but de participer à cette opération du rover et à l’analyse de données géologiques recueillies.

Le Dr Spray détient un baccalauréat en géologie de l’Université Cardiff, et un doctorat en Sciences de la Terre de l’Université Cambridge.

Pandurang Ashrit [2012]

UdeM

Pandurang Ashrit [2012] - UdeM

C’est la journée la plus chaude de l’été et vous savez qu’une chaleur insupportable vous prendra d’assaut en entrant dans votre voiture. Mais ces coups de chaleur seront peut-être chose du passé si vous avez la chance d’installer la nouvelle pellicule pour fenêtres et pare-brise de  Pandurang Ashrit. Le Dr Ashrit est directeur du Groupe de recherche sur les couches minces de l’Université de Moncton.

Voici comment ça fonctionne : Dès que le verre atteint environ 40ºC, la pellicule du Dr Ashrit reflète toute la lumière infrarouge qui transforme en four l’intérieur de votre voiture. La couche peut être appliquée sur pratiquement toutes les surfaces et utilisée ailleurs que dans l’automobile, notamment dans les satellites.

Lorsqu’ils font face au soleil, les satellites peuvent atteindre des températures allant jusqu’à 150ºC, ce qui nécessite des systèmes de refroidissement encombrants. En utilisant la pellicule du Dr Ashrit, on éliminerait le besoin de tels systèmes, ce qui rendrait les satellites plus légers et libérerait les compartiments de charge utile.

Une autre étonnante invention du Dr Ashrit consiste en un cristal photonique accordable, breveté en 2010, qui donne un nouveau souffle à l’industrie des télécommunications. En bref, cela permettra aux fournisseurs de service Internet de séparer la lumière par laquelle les données circulent actuellement, en « canaux de couleurs », ce qui serait extrêmement efficace et permettrait de libérer de la bande passante.

Le Dr Ashrit est détenteur d’un doctorat en physique des solides de l’Université Karnatak en Inde et travaille à l’Université de Moncton depuis 1982.

Suzanne Currie [2010]

mta

Suzanne Currie [2010] - mta

La Dre Suzanne Currie a commencé sa carrière universitaire et ses études de premier cycle à l’Université Acadia où elle a obtenu son baccalauréat en Sciences. C’est à l’Université Queens qu’elle a achevé ses études de maîtrise et de doctorat en Sciences.

Actuellement professeure agrégée de Biologie à l’Université Mount Allison, son intérêt pour la recherche porte principalement sur la physiologie des poissons à la tolérance au stress, et sur la manière dont la température, la salinité, l’oxygénation et la toxicité de l’eau affectent leur santé individuelle et collective.

Les biomarqueurs et les techniques qu’elle a mises au point fournissent aux entreprises aquicoles et aux gestionnaires de l’environnement de nouveaux outils pour la protection de la santé des poissons, autant dans les fermes piscicoles qu’à l’état sauvage.

Thierry Chopin [2010]

unb-sj

Thierry Chopin [2010] - unb-sj

Le Dr Thierry Chopin est né et a fait ses études en France. Il a obtenu son doctorat à l’Université de Bretagne Occidentale à Brest, en France. Il s’est installé au Canada en 1989 et est actuellement professeur de biologie marine à l’Université du Nouveau-Brunswick à Saint-Jean.

En tant que membre de l’Institute for Coastal Marine Science et du Centre for Environmental and Molecular Algal Research, son travail porte principalement sur l’écophysiologie et la biochimie des algues à valeur commerciale et sur le développement des systèmes d’aquaculture intégrée multitrophique pour la viabilité environnementale, la stabilité économique et la mise en application de meilleures pratiques de gestion.

Yahia Djaoued [2010]

UMCS

Yahia Djaoued [2010] - UMCS

Les succès de recherche du Dr Djaoued sont nombreux, surtout ceux portant sur l’astaxanthine. On la retrouve à l’état naturel dans la crevette, le crabe et le homard, et son activité antioxydante est 10 fois plus puissante que celle du bêta-carotène et 500 fois supérieures à celle de la vitamine E. Comme supplément nutritionnel, la demande est forte, et son prix avoisine les 3 000 $ le kilogramme.

Le nouveau procédé mis au point par le Dr Djaoued pour extraire l’astaxanthine de la crevette représente une formidable opportunité pour l’industrie de la pêche près des côtes du Nouveau-Brunswick.

Marc Surette [2008]

UDEM

Marc Surette [2008] - UDEM

Le fait de comprendre la manière dont les cellules du corps humain naissent, meurent et se multiplient est une partie essentielle de la compréhension de l’évolution et de la propagation des cellules cancéreuses. Plus nous en apprenons sur ce processus, meilleures sont nos chances de trouver des moyens de le freiner lorsque frappe la maladie.

Le Dr Marc Surette est professeur et chercheur au département de Chimie et de Biochimie de l’Université de Moncton et est le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en métabolisme cellulaire des lipides. Son travail a mené au développement d’acides gras oméga-3 de très haute qualité, d’origine végétale plutôt qu’animale, qui sont issus de plantes indigènes au Nouveau-Brunswick.

Kevin Shiell [2008]

CCNB

Kevin Shiell [2008] - CCNB

Imaginez un monde sans matières plastiques. Existe-t-il une autre invention qui a changé le monde autant que celle du plastique? Des boîtiers de téléphone aux pièces d’automobile….et même des parties du corps humain, cette invention a redéfini toutes nos méthodes de fabrication et de consommation.

Mais comme nous le savons, beaucoup de matières plastiques sont fabriquées à partir de combustibles fossiles et ne sont pas biodégradables. Mais bientôt, cela pourrait être chose du passé.

M. Shiell détient un B.Sc. en Agriculture et une M.Sc. en Horticulture de l’Université de la Saskatchewan. Les recherches de M. Shiell portent sur la transformation des déchets de pommes de terre et de grains en produits à haute valeur ajoutée, comme l’utilisation de l’acide lactique dans la production de plastique biodégradable.

Tillmann Benfey [2008]

UNB

Tillmann Benfey [2008] - UNB

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui ne réalisent pas que la majorité des stocks mondiaux de fruits de mer provient de fermes piscicoles et d’autres types d’installations aquacoles, soit près des rives, soit au large, en pleine mer. En constatant la demande sans cesse grandissante pour les produits de la mer cultivés, l’occasion se présente de lancer de nouvelles variétés de poissons d’élevage au sein de l’industrie d’aquaculture de la province.

Le Dr Benfey a reçu le prix d’Innovation R3 pour l’Excellence en Recherche appliquée pour son travail sur la génomique de la morue de l’Atlantique, et le développement d’un stock reproducteur élite incapable de se reproduire avec la morue sauvage, afin de prévenir les croisements avec les poissons qui pourraient  s’échapper des fermes piscicoles.

Cockshutt & Campbell [2008]

MTA

Cockshutt & Campbell [2008] - MTA

Le fait de comprendre à quel point les changements climatiques affectent la vie et tout ce qui la soutient prend chaque année une importance grandissante alors que nous nous efforçons de trouver des moyens de ralentir le processus ou de l’enrayer purement et simplement.

Mais pour y parvenir, nous devons comprendre les mécanismes de la vie sur Terre et nous devons nous doter des outils et des moyens pour approfondir notre connaissance. Surtout lorsqu’il s’agit de la sécurité de la chaîne alimentaire.

Le Dr Campbell jouit d’une expérience de plus de 20 ans en recherche internationale et adopte des approches très variées pour étudier la manière dont les organismes photosynthétiques s’acclimatent aux changements. Le Dr Cockshutt est professeur adjoint en biochimie et PDG d’Environmental Proteomics, responsable de la commercialisation des innovations de son équipe.

Liuchen Chang [2016]

UNB

Liuchen Chang [2016] - UNB

Le Dr Liuchen Chang a obtenu le prix R3 pour son travail de pionnier portant sur la conversion et les systèmes d’énergie renouvelable. Traditionnellement, l’énergie repose sur une infrastructure qui va du haut vers le bas – qui débute dans de grosses centrales électriques et qui chemine vers les lignes de transmission et de distribution, jusqu’à la consommation. Ces centrales n’ont jamais été conçues pour distribuer l’énergie dans le sens inverse. Le Dr Chang est celui qui a démontré que des sources multiples d’énergie peuvent être inversées dans un réseau. Le fruit de ses recherches démontre que des sources d’énergie différentes peuvent être ajoutées au réseau selon des voltages qui varient. Cette technologie permettra d’intégrer de multiples petites sources d’énergie dans une seule centrale électrique interconnectée.

Alain Doucet [2016]

CCNB

Alain Doucet [2016] - CCNB

Alain Doucet, du CCNB, a obtenu le prix R3 pour son travail auprès des nombreuses PME partout en province afin de développer, mettre au point des prototypes et mettre en œuvre une grande variété d’innovations. Par exemple, avec son équipe, il a su développer un type d’adaptateur prêt à l’emploi pour les aéronefs de Leading Edge Geomatics qui leur permet d’interchanger une quantité d’équipements de reconnaissance aérienne hautement sophistiqués. Auparavant, l’entreprise devait utiliser un aéronef différent pour chacune de ses configurations – simplement pour répondre à la certification de Transport Canada. Aujourd’hui, l’entreprise possède un système de fixation certifié permanent adapté à tous ses instruments. Changer d’instrument plutôt que changer d’avion signifie de grosses économies. Conséquemment, l’entreprise peut désormais satisfaire plus rapidement à la demande sans cesse croissante et augmenter ses revenus – dont la majorité vient de l’exportation.

Amber Garber [2016]

Hunstman Marine

Amber Garber [2016] - Hunstman Marine

La Dre Amber Garber, du Centre des sciences de la mer Huntsman, a reçu le prix R3 pour son programme d’élevage sélectif du saumon. Son stock géniteur de saumon connaît un taux de croissance plus élevé et résiste mieux au pou de mer et à la maladie rénale bactérienne. La résistance au pou de mer réduit le besoin d’immerger les poissons dans du peroxyde, ce qui, chaque fois, freine l’appétence et la croissance du poisson pendant au moins une semaine. La résistance à la maladie rénale bactérienne diminue de façon significative le recours aux antibiotiques. De façon générale, son programme fera augmenter la valeur marchande du saumon par la production d’un poisson de plus grande qualité, dépourvu des défauts relatifs à la reproduction consanguine, connaissant un taux de mortalité plus faible et permettant des conditions environnementales améliorées.

  • Alain Doucet [2016] - CCNB
    Alain Doucet [2016] CCNB
  • Liuchen Chang [2016] - UNB
    Liuchen Chang [2016] UNB
  • Amber Garber [2016] - HMSC
    Amber Garber [2016] HMSC
  • Rodney Ouellette [2014] - IARC
    Rodney Ouellette [2014] IARC
  • Felipe Chibante [2014] - UNB
    Felipe Chibante [2014] UNB
  • Kevin Englehart [2014] - UNB
    Kevin Englehart [2014] UNB
  • Jacques Gagnon [2012] - IRZC
    Jacques Gagnon [2012] IRZC
  • John Spray [2012] - UNB
    John Spray [2012] UNB
  • Pandurang Ashrit [2012] - UdeM
    Pandurang Ashrit [2012] UdeM
  • Suzanne Currie [2010] - mta
    Suzanne Currie [2010] mta
  • Thierry Chopin [2010] - unb-sj
    Thierry Chopin [2010] unb-sj
  • Yahia Djaoued [2010] - UMCS
    Yahia Djaoued [2010] UMCS
  • Marc Surette [2008] - UDEM
    Marc Surette [2008] UDEM
  • Kevin Shiell [2008] - CCNB
    Kevin Shiell [2008] CCNB
  • Tillmann Benfey [2008] - UNB
    Tillmann Benfey [2008] UNB
  • Cockshutt & Campbell [2008] - MTA
    Cockshutt & Campbell [2008] MTA
  • Liuchen Chang [2016] - UNB
    Liuchen Chang [2016] UNB
  • Alain Doucet [2016] - CCNB
    Alain Doucet [2016] CCNB
  • Amber Garber [2016] - Hunstman Marine
    Amber Garber [2016] Hunstman Marine