Boursiers et boursières d'UNB - NBIF - FINB
English

Boursiers et boursières d’UNB

La FINB est fière de soutenir l’innovation partout au Nouveau-Brunswick, que celle-ci se produise dans un laboratoire, dans un champ ou dans une salle de classe. Nous savons que les étudiants font partie de la prochaine génération de penseurs, de travailleurs acharnés et de créateurs de cette province et c’est pourquoi nous appuyons activement les efforts d’attraction et de maintien des étudiants par l’entremise de notre programme de bourses d’études supérieures.

Cette semaine, nous vous présentons une entrevue avec Damilare Odumosu qui a reçu l’une de nos bourses associées aux disciplines STIM. Celles-ci sont offertes à des étudiants de doctorat ou de maîtrise qui poursuivent des études innovatrices dans une université néo-brunswickoise.

Cette entrevue a été légèrement modifiée pour en assurer la clarté et la concision.

Vous étudiez à UNB – Pouvez-vous me parler de votre programme?

Je fais partie du nouveau programme de maîtrise en gestion de la technologie et en entrepreneuriat! C’est une occasion d’apprentissage expérientiel offerte aux entrepreneurs. Le programme vous permet de fonder une entreprise tout en vous permettant de vous améliorer en tant qu’individu grâce à des aptitudes comme le leadership. Ce programme m’a permis de réaliser qu’il existe plusieurs façons technologiques de régler les problèmes.

Vous avez reçu une bourse d’études de la FINB. Pouvez-vous m’en parler?

La bourse est ce qui m’a permis de faire avancer les choses. Il est très dispendieux pour un étudiant étranger de quitter son pays pour venir étudier ici, mais la bourse m’a énormément motivé. J’étais au Nigéria et le fait de recevoir cet engagement de 7 000 $ m’a permis de voir et de croire en mon idée. La foi qu’ils ont mise en moi m’a été fort utile.

Qu’est-ce qui vous a inspiré à lancer All Farmers Online? Quel événement vous a permis de réaliser que vous pouviez utiliser votre éducation pour régler ce problème?

All Farmers Online existait avant que je vienne à UNB.

Nous avions déjà une idée, mais maintenant, nous l’utilisons pour régler un nouveau problème. Ma demande de bourse touchait l’utilisation de la technologie pour le tourisme du Nouveau-Brunswick. Nous l’utilisons maintenant davantage pour des situations plus importantes au Nigéria. L’idée ou encore l’application de la technologie a été modifiée pour régler un nouveau problème.

Je travaille dans l’industrie de l’entrepreneuriat technologique depuis environ 6 ans. Quand j’étais à la maison, je travaillais pour des entreprises qui utilisaient l’animation pour enseigner les mathématiques aux étudiants, mais j’ai toujours voulu créer un impact plus profond. La décision de faire des recherches sur différents programmes internationaux, de quitter mon pays natal, de prendre congé des conseils d’administration de deux entreprises nigériennes a été prise parce que je voulais être en mesure d’avoir un plus grand impact.

En décidant de travailler dans le domaine de l’agriculture, l’étude de cas était mon pays natal. Un total de 60 % de la production agricole y est gaspillée. Il m’était devenu impossible de fermer les yeux face à cette situation. J’ai réalisé que nous devions adapter la technologie afin d’améliorer la vie des fermiers et des gens qui ont besoin de nourriture.

Comment fonctionne All Farmers Online?

Nous utilisons la technologie du géomarquage et le magasinage en ligne pour réduire le gaspillage. Nous aidons à filtrer la nourriture plus loin dans la chaîne d’approvisionnement, ce qui permet d’assurer la sécurité alimentaire et de réduire la pauvreté.

Cela aura, espérons-le, un effet d’entraînement et permettra également d’obtenir davantage d’acheteurs pour la nourriture et d’améliorer l’inclusion financière.

Dans notre modèle, nous avons pris soin d’inclure les gens qui aident les fermiers à accéder à la technologie. Ainsi, un élève du secondaire possédant une bonne maîtrise de la technologie se rend à la ferme et aide le fermier à placer son produit dans le magasin en ligne. Cela permet également de créer de l’emploi pour les jeunes.

Plus tard, nous serons en mesure de régler des problèmes encore plus importants. Mais ceci représente vraiment une étape importante.

Comment voyez-vous l’entreprise dans 1 an ou 2?

Je nous vois exploiter l’entreprise partout au Nigéria et dans d’autres régions de l’Afrique subsaharienne.

Qu’est-ce que l’obtention de la bourse d’études de la FINB a représenté pour votre entreprise et pour vous?

Cette bourse était un grand soulagement. Elle m’a beaucoup motivé. Le dévouement, la passion, l’engagement et le travail acharné dont j’ai fait preuve au Nouveau-Brunswick sont associés au fait que j’ai reçu cette bourse.

C’est beaucoup d’argent à donner à quelqu’un pour lui permettre de réaliser ses rêves, et cela démontre que la FINB croit que le talent existe partout dans le monde. C’est pourquoi je me suis lancé. Je ne serais pas où je suis maintenant sans le soutien de la FINB.

J’ai également reçu la bourse d’études de la Reine Élizabeth (10 000 $) et le Prix de l’innovation sociale de la RBC. J’ai aussi été finaliste de la compétition Des idées pour l’action de La banque mondiale et j’ai remporté le Grandmothers Top 5 Award dans le cadre du Start Up Fest. Rien de tout cela n’aurait été possible sans la bourse d’études de la FINB.

Du Nigéria au Nouveau-Brunswick — c’est tout un voyage pour vivre vos rêves!

Lorsque je suis arrivé ici, j’ai fait face à plusieurs obstacles. Il fait plus froid, j’étais loin de ma famille.

Ce qui m’a motivé à continuer est le désir de faire mieux, d’avoir un impact plus important, d’apporter un changement positif.

Mais le Nouveau-Brunswick est maintenant mon chez moi! J’ai mangé des « smores », je me suis réchauffé devant des feux de camp, et les gens sont tellement gentils. Depuis que je suis arrivé, tout a été incroyable grâce aux gens qui sont si merveilleux ici.

Le Nouveau-Brunswick est une belle province. C’est chez moi!