Les fonds de bons d'innovation ont aidé 23 petites et moyennes entreprises - NBIF - FINB
English

Les fonds de bons d’innovation ont aidé 23 petites et moyennes entreprises

Fonds de bons d’innovation : plus de 1 million $ en vue d’appuyer les petites et moyennes entreprises

Le premier ministre, Brian Gallant, s’est joint à la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick pour annoncer un investissement de plus de un million de dollars visant à augmenter les activités de recherche et de développement au Nouveau-Brunswick au moyen du Fonds de bons d’innovation.

« Investir dans la recherche et l’innovation est important pour la croissance économique, a déclaré M. Gallant. Fournir aux petites et moyennes entreprises le soutien financier dont elles ont besoin pour la recherche et le développement signifie qu’elles pourront accroître leur productivité et leur compétitivité sur le marché mondial. »

Grâce au Fonds de bons d’innovation de la fondation, 23 petites et moyennes entreprises ont obtenu des fonds et ont eu accès à de l’expertise scientifique ainsi qu’à des organismes de recherche pour les aider à étendre leurs activités au moyen de l’innovation.

« Le Fonds de bons d’innovation est utilisé pour jumeler des entreprises à des chercheurs afin de résoudre des problèmes ou de développer des idées par la recherche et le développement, idées qui rendent les entreprises du Nouveau-Brunswick plus rentables et concurrentielles », a affirmé le président-directeur général de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick, Calvin Milbury. « Les bons permettent aux entreprises de la province d’accéder à une expertise et à un équipement spécialisés offerts dans nos établissements de recherche pour les aider à concrétiser leurs idées. »

Le fonds vise à accélérer l’innovation au sein des petites et moyennes entreprises en utilisant le talent, les capacités et les installations des organismes de recherche du Nouveau-Brunswick.

Le but est d’appliquer l’innovation de façon à améliorer la rentabilité et la compétitivité de ces entreprises.

Les requérants retenus sont jumelés au professionnel en recherche dont ils ont besoin pour mener à bien leur projet. La fondation fournira un montant maximal de 80 000 dollars pour couvrir 80 pour cent du coût de la recherche.

Pour être admissibles, les requérants doivent investir une somme minimale équivalente à 20 pour cent du coût du projet. La propriété intellectuelle qui est élaborée au cours du projet demeure la propriété de l’entreprise.

Remsoft est l’un des bénéficiaires de cette année. L’entreprise travaille avec des données volumineuses depuis des décennies et offre une veille stratégique relative à la gestion et à l’optimisation des biens fonciers dans le domaine de la foresterie, dans les services publics et dans d’autres secteurs de ressources.

« Nous avons utilisé le Fonds de bons d’innovation afin de trouver des visualisations uniques et judicieuses pour notre première application infonuagique que nous dévoilons cette année », a dit la cofondatrice et la présidente-directrice générale de Remsoft, Andrea Feunekes. « Entreprendre ce projet de grande valeur avec la fondation nous a aidés à éliminer les risques relatifs à notre investissement dans certains nouveaux secteurs pour Remsoft. De plus, la rapidité et la simplicité d’accès au fonds ont été un plaisir. »

Depuis la mise en œuvre du fonds en 2014, la fondation a investi près de quatre millions de dollars, et les entreprises, plus de un million de dollars.