La FINB participe au financement d’un nouveau centre d’accès à la technologie en automatisation et e - NBIF - FINB
English

La FINB participe au financement d’un nouveau centre d’accès à la technologie en automatisation et e

L’innovation en continu est de première importance afin que notre province reste concurrentielle. Le Nouveau-Brunswick est peut-être une petite province, mais sa population est persévérante.  À la FINB, nous nous sommes forgés une expertise pour appuyer les innovateurs de la province. Nous croyons aux talents idéalistes et audacieux. Et il n’y a certes pas de meilleure façon de soutenir l’innovation chez nous que de financer des établissements comme le CCNB.

La semaine dernière, le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) a annoncé qu’il recevrait une bourse de 2 millions $ sur cinq ans afin de mettre sur pied un centre d’accès à la technologie (ECAT) en automatisation et en robotique à son campus de Bathurst.

Nous sommes fiers d’avoir contribué un montant de 250 000 $ à cette somme globale (l’autre portion provient du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

« Ce centre d’accès à la technologie permettra non seulement de servir de lien fédérateur avec une vision pour l’Industrie 4.0, en mettant l’automatisation et la robotique à l’avant-plan, mais arrivera également à stimuler l’entrepreneuriat et l’innovation au sein des entreprises du Nouveau-Brunswick et du Canada atlantique, » confie le Dr Sylvain Poirier, directeur général du Réseau CCNB-INNOV.

Au fil des ans, nous avons été attentifs à la manière dont le CCNB a pu faire profiter le milieu de son expertise et de ses installations qui en retour ont pu aider notre communauté d’affaires à se frayer une place dans le marché mondial. Nous considérons que cette bourse pour un ETAC du CRSNG est une étape importante, non seulement pour le CCNB, mais pour le Nouveau-Brunswick en entier. C’est avec fierté que nous voulons prendre part à cette initiative à Bathurst.

« Le financement de 2 millions de dollars permettra au CCNB de consolider son expertise déjà établie dans le domaine de la robotique et de l’automatisation. En plus, cela assurera une expansion rapide de l’achat d’équipement et d’embauche de personnel, » poursuit le Dr Laura Richard, directrice de la recherche du FINB. « Le CCNB peut compter sur un groupe de chercheurs chevronnés et ces derniers combleront une lacune critique entre les progrès académiques et les environnements de fabrication concrets. Nous avons très hâtes de mesurer l’évolution de la réalisation de ce centre et les bénéfices engendrés pour les entreprises du Nouveau-Brunswick afin que la province se hisse sur la scène mondiale. » 

L’ETAC permettra au CCNB de poursuivre ses efforts de recherche et de développement et de les transformer en nouvelles technologies qui aideront à la croissance des entreprises locales. Il permettra également aux entreprises d’avoir accès à des équipements spéciaux qu’elles pourront utiliser en fonction de leurs besoins.

La fabrication de pointe et la robotique sont des technologies qui évoluent rapidement et les entreprises canadiennes doivent s’adapter si elles veulent rester compétitives. Voilà pourquoi l’expertise locale et nos diplômés postsecondaires ayant étudiés dans des technologies d’avant-garde sont si importants.  

« L’attribution d’une bourse au CCNB pour la création d’un ETAC est une étape critique pour aider le Nouveau-Brunswick à prendre le virage de l’innovation, » poursuit le Dr Richard.
En plus de notre engagement financier de 250 000 $ sur cinq ans, le CCNB reste admissible à une demande auprès d’un autre programme de financement de recherche de la FINB, comme le programme Du Labo au marché ou le programme de financement pour équipement. Nous nous attendons par ailleurs à accorder notre soutien aux PME locales dans leurs efforts de R.et D. en collaboration avec l’équipe de CCNB Innov par le truchement de nos Bons d’innovation.