La FINB appuie 13 nouveaux postes grâce à la ronde de financement de l’Initiative des professionnels - NBIF - FINB
English

La FINB appuie 13 nouveaux postes grâce à la ronde de financement de l’Initiative des professionnels

Avant d’entreprendre une étude de grande envergure ou de développer un nouveau produit, les chercheurs doivent s’assurer qu’ils disposent du bon équipement : une manière d’étudier les spécimens ou de tester des hypothèses, une façon de recueillir les données, et le moyen d’analyser ces données. Mais il leur faut également compter sur une brillante équipe de professionnels et de techniciens, et que chacun d’eux puisse collaborer au projet à la hauteur de leur unique expertise.

Avec le programme d’Initiative des professionnels de la recherche (IPR), autrefois connu sous l’Initiative des techniciens de recherche (ITR), la FINB contribue à répondre à ce manque d’effectif dans les projets de recherche qui s’effectuent tous les jours au Nouveau-Brunswick, de Shippagan à Saint-Jean, jusqu’à Grand-Sault. Au terme de la deuxième ronde de financement de l’IPR 2018-2019, nous avons vu la création de treize nouveaux postes de recherche dans des institutions comme Valores, l’Université du Nouveau-Brunswick, le CCNB/NBCC et l’Université de Moncton.

Un financement allant jusqu’à 90 000 $ est accordé par poste créé et est réparti uniformément sur une période de trois ans. La FINB a contribué une somme de 1 124 000 $ pour la création de ces postes, et un autre montant de 1 683 700 $ a été mobilisé d’autres sources et partenaires financiers. 85 % de cet investissement total a été affecté à des projets qui cadraient dans l’un des champs stratégiques prioritaires au Nouveau-Brunswick. Plusieurs postes ont été créés dans les Technologies de l’information et des communications (TIC), et des investissements majeurs ont également été faits dans des secteurs importants comme l’énergie et l’environnement, les biosciences et les activités aérospatiales et de défense.

La FINB s’est réjouie d’avoir reçu deux fois plus de demandes lors de cette ronde de financement que lors de la précédente en 2017-2018. Il apparaît maintenant clairement que le secteur de la recherche au Nouveau-Brunswick est en pleine expansion et qu’il se crée de nouvelles opportunités pour les professionnels de talent pour venir travailler dans cette province. Deux des projets de recherche les plus passionnants reconnus par la FINB cette année sont respectivement dirigés par le Dr Bill McIver, du Bureau de la recherche appliquée au NBCC, et par le Dr Jacques Gagnon, Ph.D, directeur scientifique - Pêche et produits marins à l’IRZC.

Le travail du Dr McIver chez Mobile et Ubiquitous Computing est largement lié à l’analyse de données, qui constitue un rôle clé pour les applications dans les secteurs des technologies financières des consommateurs, de la réalité virtuelle, de l’éducation et de la formation du personnel. Le recrutement d’un expert en génie des logiciels permettra, à lui et à son équipe, de rapidement terminer leur programme de recherche, de commencer à travailler sur des cas d’utilisation pour de nouvelles technologies et œuvrer avec des partenaires industriels dans le but de commercialiser ces nouveaux produits et services qui découlent de leurs recherches.

Le travail du Dr Gagnon est bien différent – dans le cadre de ses recherches sur les matières résiduelles dans les zones côtières de la péninsule acadienne, il cherche actuellement des moyens de conserver les délicats sous-produits côtiers en les déshydratant sans utiliser de chaleur. Le financement de l’IPR de la FINB lui permettra de recruter un ingénieur afin de créer une unité de séchage par radiation à l’échelle pilote, pour potentiellement ouvrir de nouveaux débouchés à valeur ajoutée pour des sous-produits comme les écailles de poisson ou les bleuets et les canneberges indésirables.

À la FINB, nous savons que de nouveaux emplois signifient de nouvelles personnes, et que ces nouvelles personnes génèrent de nouvelles idées. Pour maintenir l’écosystème d’innovation du Nouveau-Brunswick en bonne santé signifie être en mesure d’attirer des professionnels hautement qualifiés pour venir s’établir, travailler et poursuivre leur développement de carrière dans cette province. Voilà l’objectif de notre programme d’Initiative des professionnels de la recherche – nous aider à attirer ces personnes, leurs projets et leurs idées au Nouveau-Brunswick.