Création de chaires de recherche sur l'innovation au Nouveau-Brunswick - NBIF - FINB
English

Création de chaires de recherche sur l’innovation au Nouveau-Brunswick

La Fondation de l'innovation du Nouveau-Brunswick a annoncé, aujourd'hui, la création de quatre nouvelles chaires de recherche appliquée, ce qui représente un investissement de 4,7 millions de dollars sur une période de cinq ans. La fondation administre cette initiative pour le gouvernement provincial.

Les domaines de recherche comprennent de nouveaux produits du bois hybrides pour la construction de bâtiments de plus grande hauteur; des méthodes avancées pour la gestion des parasitaires et des maladies de poissons sauvages et d'élevage; des drones automatisés et des technologies qui permettront de réduire le coût environnemental et financier de la gestion forestière; et de nouveaux processus de détection du cancer et de traitements non invasifs à base de micro-ondes.

« Créer une entreprise à partir de la recherche est un élément important et stratégique de notre modèle d'affaires à la Fondation de l'innovation du Nouveau-Brunswick et une composante de notre plan d'expansion continue », a dit la présidente de la fondation, Cathy Simpson. « Nos investissements ont permis de créer plus de 50 entreprises en démarrage et de financer plus de 400 projets de recherche appliquée. Ces nouvelles chaires démontrent notre engagement à être à l'intersection de la recherche et de l'entreprise, ainsi que la direction que nous prenons pour mieux découvrir et accélérer les possibilités de croissance inexploitées. »

L’annonce d'aujourd'hui a permis de présenter les quatre derniers des sept récipiendaires choisis par un processus de sélection administré par la fondation. Chaque chaire recevra un million de dollars pour le financement de ses recherches appliquées sur une période de cinq ans, en plus de 175 000 $ pour deux adjoints diplômés à la recherche et un technicien en recherche. Les trois premières chaires – Erik Scheme, Natalia Stackhanova et Marc Surette – ont été annoncées en juin 2014.

L’obtention de la chaire a été un processus hautement compétitif qui a exigé que les instituts de recherche et les universités soumettent des lettres d’intention. Les finalistes ont été invités à faire une présentation devant un comité de sélection à la suite de ce processus.

Les récipiendaires de 2015 sont :

Duane Barker – Chaire de recherche sur l’innovation au Nouveau-Brunswick en matière de biosciences marines – Centre des sciences de la mer Huntsman
Les changements climatiques, l'acidification des océans associée et la pollution par l'industrie menacent l'industrie de la pêche traditionnelle. L'objectif de M. Barker est d'aider les industries aquatiques du Nouveau-Brunswick à surmonter ces défis.

Bedarul Alam – Chaire de recherche sur l’innovation au Nouveau-Brunswick en matière de foresterie de précision – Institut de recherche sur les feuillus nordiques
La forêt est un pilier de l'économie du Nouveau-Brunswick, contribuant chaque année 1,5 milliard de dollars. Le travail de M. Alam aidera à maximiser le rendement de la forêt tout en maintenant simultanément sa diversité. Ses approches novatrices à l'optimisation des chaînes de valeur et de la gestion de la forêt ajouteront de la valeur à cet important secteur tout en minimisant l'impact industriel sur les forêts.

Ying Hei Chui – Chaire de recherche sur l’innovation au Nouveau-Brunswick en matière de transformation de pointe des produits du bois – Université du Nouveau-Brunswick
Le déclin du secteur forestier a eu un impact financier majeur sur l'économie provinciale. Afin de renforcer cette puissance économique, M. Chui a créé de nouveaux produits à base de bois qui peuvent être utilisés dans des bâtiments de hauteur moyenne et des bâtiments non résidentiels au Canada ainsi que vers des marchés d'exportation. Ces produits écologiques et neutres en carbone ont un potentiel d’utilisation plus large, ce qui permettrait d’utiliser plus de bois et de matériaux de construction hybrides à l'avenir.

Jocelyn Paré – Chaire de recherche sur l’innovation au Nouveau-Brunswick en matière de technologies médicales – Institut atlantique de recherche sur le cancer
Avec le vieillissement de la population du Nouveau-Brunswick, les effets du cancer sur les coûts de soins de santé, l'espérance de vie et la souffrance continuent d'augmenter. M. Paré développe de nouveaux traitements non invasifs et des méthodes de dépistage plus précises pour détecter le cancer.