192 étudiants reçoivent les bourses d'étude supérieures - NBIF - FINB
English

192 étudiants reçoivent les bourses d’étude supérieures

Le 5 novembre, 2014

La Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (FINB) a annoncé aujourd’hui les noms des premiers bénéficiaires des bourses d’études supérieures du Nouveau-Brunswick. En tout, 192 étudiants ont reçu un montant total de 1,3 million $ par l’entremise de la FINB, ainsi qu’un montant additionnel de 712 000 $ de leurs universités respectives, puis un autre montant de 2,3 millions $ venu d’organismes subventionnaires fédéraux.

Certains des projets incluent une autre d’activation déclenchée par l’œstrogène du médicament anti-cancer SD-1 dans les cellules cancéreuses du sein par Sabrina Duguay, et la fabrication et la caractérisation de matériaux luminescents pour la conception de dispositifs laser par Alexandre Doucet.

« Il s’agit des tout premiers étudiants d’études supérieures à recevoir des bourses d’études provinciales, ce qui permet à nos universités de concurrencer avec les autres provinces dans le recrutement des meilleurs candidats » confie le Dr Robert Hatheway, président de la FINB , « car la consolidation d’une économie qui repose sur l’innovation au Nouveau-Brunswick exige un certain nombre de mécanismes et l’offre de bourses d’études en sciences, en technologie, en génie, en mathématiques et en innovation sociale fait partie intégrante de notre stratégie à long terme —de former et de retenir le capital humain dont nous avons besoin pour combler les besoins des entreprises axées sur l’innovation. » 

Les étudiants de second cycle peuvent recevoir entre 4 000 $ et 7 000 $, tandis que les étudiants au doctorat peuvent obtenir jusqu’à 21 000 $ chacun, et l’objectif des bourses d’études est d’inciter les étudiants déjà aux études au Nouveau-Brunswick d’y rester pour entamer leurs études supérieures et de faire carrière ici. Elles servent aussi à attirer des étudiants talentueux des autres régions du Canada et d’ailleurs dans le monde. Parmi les 192 bénéficiaires, 76 % sont des résidants du Nouveau-Brunswick, 14 % viennent d’autres provinces et 10 % viennent de l’étranger, notamment des É.-U., de la Belgique et de la Chine.

La FINB s’occupe de la gestion du fonds des bourses d’études au nom du Ministère de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau-Brunswick.

« La priorité de notre gouvernement est la croissance de notre économie et la création des emplois », a déclaré le premier ministre Brian Gallant, qui est aussi le ministre responsable pour l'innovation. «L'innovation est importante pour l'économie du Nouveau-Brunswick, et notre gouvernement est heureux que nos universités reçoivent des incitations qui les aideront attirer et former des étudiants exceptionnels, afin de créer une génération plus prête à travailler au Nouveau-Brunswick. »

Les étudiants qui reçoivent du financement des trois conseils subventionnaires nationaux (28 %), notamment le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), reçoivent automatiquement le montant maximum de bourses d’études de la FINB. Un comité décide du montant des autres demandeurs.

À PROPOS DE LA FINB :

La FINB est une société autonome sans but lucratif qui investit dans des entreprises en démarrage et dans la R et D au sein d’entreprises déjà établies, dans les universités du Nouveau-Brunswick et les organismes de recherche. Avec ses investissements de 50 millions $ et 315 autres millions $ venant de sources diverses, la FINB est présente dans 34 entreprises et a réalisé des investissements dans plus de 350 projets de recherche appliquée. Tous les retours sur investissement réalisés reviennent à la Fondation pour qu'elle puisse lancer d'autres projets et investir dans d'autres entreprises en démarrage.