Fighting online fraud - NBIF - FINB
English
Close

La guerre
contre la fraude

Sentrant Security

Ehsan Mokhtari, PDG

Sentrant Security
Sentrant Security

Investissement
675 000 $

Industrie
TIC

Fondé
2013

À mettre un frein aux fraudes sur Internet

Chaque année, des logiciels malveillants affectent plus de 95 % des 5 000 premières entreprises mondiales et entraînent des coûts à l’économie mondiale évalués à environ 1 billion de dollars. La technologie de logiciel-service de l’entreprise est en mesure de détecter, signaler et protéger en temps réel des maliciels et des activités malveillantes qui se propagent dans Internet. La plupart des virus, des logiciels malveillants et des réseaux de zombies sert des activités criminelles, comme par exemple le vol de renseignements personnels, d’argent ou de propriété intellectuelle. Ce qui rend la solution de Sentrant unique en son genre réside dans sa capacité de détecter les infections sans accéder au réseau interne de l’entreprise. En revanche, Sentrant arrive à scanner l’Internet pour détecter et repérer à la fois l’adresse IP et le lieu géographique d’un ordinateur infecté par un logiciel malveillant, et de réagir immédiatement.

Bien que le travail de Sentrant est d’une grande envergure, l’entreprise mise d’abord à aider les publicitaires à faire face au problème de messages publicitaires en ligne frauduleux où personne en fait ne visionne le contenu – ce qui constitue toujours une dépense pour l’entreprise.

Les cybercriminels ciblent l’écosystème de publicité en ligne et ses publicitaires comme ressources afin de blanchir l’achalandage de botnets. Les annonceurs perdent des millions de dollars parce que les éditeurs, volontairement ou involontairement, augmentent le nombre de pages vues par le biais de leur domaine à l’aide du trafic par botnets.

Sentrant travaille déjà en collaboration avec bon nombre de sociétés figurant dans le classement Fortune 500, et de fournisseurs d’accès à Internet (ISP) et, en janvier 2014, elle a signé une entente avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour faire de celui-ci la première autorité sécurisée contre les botnets et les activités malveillantes au Canada.