John Spray - NBIF - FINB
English
Close

John
Spray, PhD

Chaire de recherche du Canada

Matériaux planétaires

John Spray

Investissement
933 533 $

Industrie
Fabrication de pointe

La protection des gens sur terre, au ciel, et en espace

Directeur du Centre de sciences spatiales et planétaires de l’Université du Nouveau-Brunswick, le Dr Spray est un expert reconnu sur l’étude des conséquences de la collision de deux objets à très haute vélocité dans l’espace. À l’instar d’un astéroïde qui frappe la Terre. Dans un tel cas, les matières de choc peuvent se liquéfier, se fusionner et changer de composition. Ce phénomène a incité le Dr Spray à diriger son attention vers le développement de nouvelles substances artificielles.

Dans son laboratoire, le Dr Spray est actuellement en train de bombarder des pièces de réacteur Bombardier afin de simuler l’incidence des impacts avec les oiseaux sur un nouvel aéronef actuellement en développement par la société. Son travail avec la société Bombardier aboutira au développement de nouveaux composites assez flexibles pour absorber l’impact, et assez solides pour empêcher la pénétration. Équipé de deux immenses lance-projectiles, il mène également des recherches auprès de Lockheed Martin qui pourraient conduire au développement d’une enveloppe protectrice plus légère et robuste pour les infrastructures spatiales et le personnel.

Le Dr Spray est également chercheur associé pour deux missions rover vers Mars : le lancement de Mars Science Laboratory par la NASA en décembre 2011 à Cape Canaveral, et la mission ExoMars de l’Agence spatiale européenne. Dans le cas de la mission de la NASA, dès que le rover aura foulé le sol martien, le Dr Spray se rendra en Californie dans le but de participer à cette opération du rover et à l’analyse de données géologiques recueillies.

Le Dr Spray détient un baccalauréat en géologie de l’Université Cardiff, et un doctorat en Sciences de la Terre de l’Université Cambridge.

Interview

Restez à l'écoute