Chaires de recherche en innovation - NBIF - FINB
English

Chaires de recherche en innovation

L’objectif de notre Initiative de Chaires de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick de 8 millions $ est de favoriser une meilleure collaboration entre les secteurs privés et universitaires. Chacune de ces chaires est axée exclusivement sur la recherche qui permet aux entreprises du secteur privé de développer ou d’améliorer des produits et technologies. Cela inclut le développement de nouvelles ou actuelles propriétés intellectuelles au sein des entreprises et/ou des chaires de recherche et de leurs équipes.

Les entreprises intéressées d’explorer des collaborations avec l’une de nos chaires de recherche sont invitées à communiquer avec notre Directrice de la recherche, Lindsay Bowman par téléphone au 1-877-554-6668. Nous acceptons les demandes provenant d’entreprises partout au Canada et aux États-Unis.

Veuillez consulter ci-dessous les profils de nos chaires de recherche afin d’identifier vos domaines d’expertise. Le financement pour une collaboration industrie-recherche sous l’égide de la FINB est déterminé sur une base de projets individuels.

Chaires

Duane Barker

Biosciences aquatiques

Duane Barker  - Biosciences aquatiques

En tant que titulaire de la Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en biosciences aquatiques, le Dr Duane Barker travaille en partenariat avec l’industrie pour qu’elle bénéficie de son expertise pour lutter contre les parasites et les maladies chez les poissons sauvages et d’élevage. Il a comme objectif de développer des méthodes avancées d’atténuation et de contrôle.

La valeur des exportations de poisson et de fruits de mer du Nouveau-Brunswick a atteint 1 milliard de dollars en 2013. Les changements climatiques, l’acidification des océans qui en découle, et la pollution industrielle sont autant de menaces pour l’industrie des pêches traditionnelles. L’objectif du Dr Barker est d’aider les entreprises aquatiques du Nouveau-Brunswick à relever ces difficultés.

Le Dr Barker cumule plus de 25 années d’expérience approfondie de recherche et de développement sur la santé des poissons et en fera profiter le Centre des sciences de la mer Huntsman, à St. Andrews By-The-Sea, où il a terminé son programme de bourse d’études postdoctorales il y a 15 ans. Tout au long de sa carrière, le Dr Barker a reçu de nombreuses bourses, a formé plus de 90 étudiants et du personnel de grande qualité et a publié bon nombre d’articles avec comité de lecture.

Jocelyn Paré

Technologies médicales

Jocelyn Paré - Technologies médicales

Le Dr Jocelyn Paré jouit d’une longue et brillante carrière en tant que scientifique du secteur public à Environnement Canada. Au fil des ans, il a publié plus de 300 articles, et on en compte 2 000 de plus qui portent sur son travail. Ses sphères de spécialisation incluent la spectroscopie à résonance magnétique nucléaire pour l’analyse des contaminants présents dans l’air, l’eau, le sol et les tissus végétaux et animaux; des réactions chimiques causées par l’impact des électrons sur la structure des molécules biologiques complexes. Il est reconnu pour avoir développé des procédés assistés par micro-ondes et est l’inventeur unique de dix brevets et co-inventeur de deux autres.

Comme en font foi les Statistiques canadiennes sur le cancer 2014 de la Société canadienne du cancer, c’est le Canada atlantique qui possède le taux d’incidence de cancer le plus élevé au pays. En raison du vieillissement de la population du Nouveau-Brunswick, les effets du cancer sur les coûts des services de santé, l’espérance de vie et la souffrance liée à la maladie continuent d’augmenter. En cherchant à intégrer ses brevets et à appliquer ses connaissances portant sur les micro-ondes pour le développement de produit et de la recherche à l’Institut atlantique de recherche sur le cancer, le Dr Paré est en mesure de mettre au point de nouveaux types de traitement non invasifs et des méthodes de dépistage plus précises pour détecter le cancer.

En tant que titulaire de la Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en technologies médicales, l’expertise scientifique et de transfert de technologies du Dr Paré contribuera à positionner le Nouveau-Brunswick comme leader mondial dans la découverte, l’innovation et la commercialisation des technologies médicales. Grâce à cette chaire, au réseau et à ses compétences en énergie électromagnétique et sur les procédés assistés par micro-ondes, il pourra ainsi créer des opportunités dont de multiples entreprises à valeur ajoutée pourront bénéficier, dont les industries forestières, alimentaires, biopharmaceutiques et des bio-pesticides.

Erik Scheme

Technologies et matériel médical

Erik Scheme - Technologies et matériel médical

Avec l’évolution technologique, la demande pour du matériel médical implanté d’avant-garde a connu une hausse rapide au cours des cinq dernières années, incluant les mains et membres prosthétiques intelligents, les dispositifs multimoniteurs pour la physiologie humaine, et plus récemment, les technologies d’amélioration du rendement humain. On s’attend à ce que le taux de croissance de l’industrie des dispositifs médicaux implantés augmente au rythme de 16 % annuellement, et dans le cas des dispositifs multimoniteurs, le taux serait de 45 %. En fait, on prévoit que le secteur de la technologie médicale surpasse celui de la pharmacologie d’ici l’an 2018. L’Institut de génie médical de la UNB, fondé en 1965, est reconnu comme l’un des cinq meilleurs établissements de recherche dans le monde.

En qualité de nouveau titulaire de la chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en technologies et matériel médical, le mandat du Dr Scheme est de positionner le Nouveau-Brunswick comme chef de file mondial de la découverte, de l’innovation et de la commercialisation des technologies et des dispositifs médicaux. Il pilotera la croissance de l’industrie émergente des dispositifs médicaux au Nouveau-Brunswick, pour faire de cette dernière une destination de choix pour les entreprises nouvelles ou déjà établies, les entrepreneurs et les étudiants de grand talent. Travaillant en collaboration avec une vaste équipe interne et avec d’autres organismes publics et privés, l’objectif du Dr Scheme est de mettre les résultats des ef-forts collectifs au service de l’industrie.

Le Dr Erik Scheme est ingénieur de recherche en traitement et contrôle de signal biomédical, systèmes d'interface personne-machine, et design de produits à l’Institut de génie biomédical de la University of New Brunswick. Il a reçu la Médaille d'or 2013 du Gouverneur général pour son excellence académique, et il a entre autres publié des articles dans le Journal of Pros-thetics and Orthotics, le Journal of Rehabilitation Research and Development. Le Dr Scheme a obtenu son doctorat en génie à la University of New Brunswick.

Natalia Stakhanova

Cybersécurité

Natalia Stakhanova - Cybersécurité

L’infâme virus Heartbleed, qui a affecté des millions d’ordinateurs dans le monde entier, a entraîné des pertes financières, de l’ordre de 1 milliard $ jusqu’à maintenant, dans de nombreux organismes privés et publics. Malgré les spectaculaires avancées dans le domaine de l’informatique, nous devons reconnaître qu’aucune entreprise, quelle que soit sa taille ou sa santé financière, n’est complètement à l’abri des menaces à la sécurité. Ces menaces se compliquent davantage alors que de plus en plus d’industries, d’entreprises et de gouvernements s’appliquent à intégrer leurs systèmes en ligne avec un nombre incalculable d’autres organismes pour répondre à la demande du monde des affaires qui évolue à l’ère numérique.

En qualité de nouvelle titulaire de la chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick sur la cybersécurité, la Dre Stakhanova dirigera la recherche et le développement des nouvelles technologies de détection et d’intervention pour lutter contre les menaces cybernétiques actuelles, évolutives et prévues, et facilitera l’adoption de ces technologies au sein des cinq principales industries agissant comme moteur de l’économie du Nouveau-Brunswick. Une fois commercialisé, on s’attend à ce que le travail de la Dre Stakhanova réduise de manière significative les coûts d’intervention aux menaces à la sécurité cybernétique assumés par l’industrie et les gouvernements. On prévoit que les revenus générés par la détection des menaces à la sécurité informatique et les mesures d’atténuation s’accroîtront de 30 % au cours des cinq prochaines années, et on s’attend à ce que les résultats de ses recherches profitent également au secteur des TI de la province.

La Dre Natalia Stakhanova est associée de recherche en analyse et attribution de codes malveillants, analyse de données de sécurité, détection des intrusions et intervention, et en cybersécurité à la University of New Brunswick. Auteure de plusieurs articles spécialisés, elle a signé des articles dans de nombreuses revues prestigieuses dont le Journal in Computer Virology, Journal of Computer Security et l’International Journal of Information and Computer Security. Elle est par ailleurs éditrice d’action du Computational Intelligence Journal. La Dre Stakhanova a obtenu son doctorat en informa-tique à l’Iowa State University.

Marc Surette

Biosciences

Marc Surette - Biosciences

Depuis de nombreuses années déjà, les revues sur la nutrition et les personnalités médiatiques encensent les effets positifs des acides gras oméga-3 sur la santé humaine, et les industries alimentaire et pharmaceutique en font leurs choux gras. Les sources habituelles d’acides gras oméga-3 viennent des animaux, et plus particulièrement des poissons. Toutefois, l’utilisation accrue des oméga-3 dans les produits alimentaires, les suppléments nutritionnels et les nouveaux composés pour traiter les maladies inflammatoires et cardiovasculaires, découverts par le Dr Surette, fait en sorte que la demande excède maintenant l’offre. Cet aspect a permis de mettre plusieurs questions en lumière, dont celle de la viabilité de la pêche et de la présence de plus en plus persistante de toxines, comme le mercure, dans les poissons sauvages.

En qualité de titulaire de la Chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick en biosciences, le Dr Surette travaillera en partenariat avec les sociétés agricoles au développement d’une variété spécifique de plantes riches en acides gras oméga-3 d’un nouveau type. Les fermiers du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs y verront de nouvelles opportunités de faire pousser ces variétés potentiellement lucratives. L’objectif du Dr Surette et de travailler de pair avec l’industrie afin qu’elle intègre ces acides gras durables d’origine végétale dans ses produits. Cet objectif, allié au développement de nouveaux composés pour le traitement des maladies inflammatoires et cardiovasculaires, donnera un fabuleux coup de pouce aux secteurs pharmaceutiques et biomédicaux en émergence au Nouveau-Brunswick.

Le Dr Surette est professeur au Département de chimie et biochimie à l’Université de Moncton. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en métabolisme cellulaire des lipides, il a publié plus de 45 articles dans un grand nombre de publications internationales dont le Journal de l’Association médicale canadienne, le Journal of Nutrition, et l’International Journal of Medicinal Chemistry, pour n’en nommer que quelques-unes. Le Dr Surette a obtenu son doctorat en biochimie à l’Université Cornell.

Meng Gong

Technologie du bois

Meng Gong - Technologie du bois

Le Dr Meng Gong est directeur adjoint et chercheur scientifique principal au Centre de la science et de la technologie du bois (WSTC), de la University of New Brunswick (UNB). Il a obtenu sa maîtrise en technologie du bois et son doctorat en génie du bois, respectivement à l’Université de foresterie de Nanjing (Chine) et à la UNB.

En qualité de titulaire de la chaire de recherche en innovation du Nouveau-Brunswick sur la transformation des produits du bois, le Dr Gong dirige la recherche sur la qualité, la transformation du bois et les produits de bois d’ingénierie au WSTC. Il est grandement impliqué dans la R. & D. des produits de bois modifiés et de haute technologie et de leur utilisation dans les ouvrages de construction de structures en bois.

Le Dr Gong est l’un des neuf membres votants depuis 2008 qui siègent au Comité permanent des évaluations techniques (CPÉT), à la Commission canadienne d’évaluation des matériaux de construction, et au Conseil national de recherches. Il est le seul membre possédant une expertise sur les produits du bois résidant au Canada atlantique. En tant que membre, le Dr Gong évalue la portée et les plans d’évaluation et les guides techniques pour l’utilisation des matériaux et produits de construction novateurs. En 2015, le Dr Gong fut élu membre de l’Académie internationale des sciences du bois (IAWS). Être membre de l’IAWS est considéré à l’échelle mondiale comme un très grand honneur au sein du milieu scientifique des sciences du bois en reconnaissance des réalisations dans ce domaine particulier. Le Dr Gong a reçu en 2016 le Prix du mérite de la UNB. Ce prix lui a été attribué afin de souligner son travail, son engagement et sa contribution exceptionnelle auprès de l’Université.

  • Duane Barker  - Biosciences aquatiques
    Duane Barker Biosciences aquatiques
  • Jocelyn Paré - Technologies médicales
    Jocelyn Paré Technologies médicales
  • Erik Scheme - Technologies et matériel médical
    Erik Scheme Technologies et matériel médical
  • Natalia Stakhanova - Cybersécurité
    Natalia Stakhanova Cybersécurité
  • Marc Surette - Biosciences
    Marc Surette Biosciences
  • Meng Gong - Technologie du bois
    Meng Gong Technologie du bois